Brol #8 – 7 minutes 

Il me reste tout juste 7 minutes pour le brol du jour. Alors je vais partager un extrait d’un texte qui n’est pas de moi même si franchement, j’aurais bien voulu. 

« Depuis toujours, sur la terre sèche, raclée jusqu’à l’os, de ce pays démesuré, quelques hommes cheminaient sans trêve, qui ne possédaient rien mais ne servaient personne, seigneurs misérables et libres d’un étrange royaume. Janine ne savait pas pourquoi cette idée l’emplissait d’une tristesse si douce et si vaste qu’elle lui fermait les yeux.

Elle savait seulement que ce royaume, de tous temps, lui avait été promis et que jamais, pourtant, il ne serait le sien, plus jamais sinon à ce fugitif instant, peut-être, où elle rouvrit les yeux sur le ciel soudain immobile, et sur les flots de lumière figée, pendant que les voix qui montaient de la ville arabe se taisaient brusquement. 

Il lui sembla que le cours du monde venait alors de s’arrêter et que personne, à partir de cet instant, ne vieillirait plus ni ne mourrait. En tous lieux, désormais, la vie était suspendue, sauf dans son coeur où, au même moment, quelqu’un pleurait de peine et d’émerveillement. »

Camus, l’exil et le royaume 

1 réflexion au sujet de “Brol #8 – 7 minutes ”

  1. Ah oui… Il y a ainsi pas mal de textes que Camus a écrits et qu’on voudrait avoir écrits soi-même. L’important c’est que cela ait été écrit… et qu’il y ait encore des lecteurs(trices) qui se l’approprient. Et aussi qu’il y ait une « broleuse » pour nous le rappeler.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s