Brol #60 – mots d’espoir à un.e inconnu.e – 3

Laisse-moi te raconter une histoire d’amour flamboyante. Celle de Katia et Maurice Krafft. Deux vulcanologues passionnés : toute leur vie, ils ont visité étudié photographié filmé observé examiné inspecté les moindres recoins, la moindre poussière de tous les volcans de la terre. Ils ont vécu des aventures immenses, sans cesse au bord du cratère, à la lisière de l’éruption, les poches remplies de magma et les yeux de lave en fusion. Ils se sont aimés jusqu’à la fin, emportés dans une nuée ardente crachée par le mont Unzen, au Japon.

Mais, tu le sais sans doute, toutes les histoires d’amour ne doivent pas être volcaniques.

Elles sont belles, aussi, les amours minuscules, les amours discrètes, les amours miettes.

Elles sont belles, encore, les amours fragiles, les amours usées, les amours cendrées.

Elles sont belles, toujours, les amours furtives, les amours tempêtes, les amours jalouses.

Moi, j’t’emmènerai jamais sur un volcan.

Mais j’pourrais t’emmener en forêt

Sentir la vie craquer sous nos pieds

S’arrêter, r’garder la neige tomber

Tirer la langue pour la rattraper

Et la goûter se liquéfier

Mais j’pourrais t’emmener à la mer

Joues rosées dans le froid de l’hiver

Sentir le vent qui accélère

Oublier tout ce qui est amer

Du sang bouillant dans nos artères

Mais j’pourrais t’emm’ner à la montagne

Allez viens, tous les deux on s’éloigne

J’te prends la main, tu m’accompagnes

Pour une fois on sera d’ceux qui gagnent

J’veux qu’on pétille comme du champagne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s